18/10/2007

Naissance du héros

decoration
 

Allongé sur le flan, la cloison nasale branlante, encore croûtée de rails inhalés. Le poste d’aiguillage en grève. C’est le réveil d’un Michel Delpech glam avec des slips classes. Moustache taillée, harmonie droite de poils drus issus de ce même nez donc.

Les dents serrées il ouvre un œil pour se rappeler la fille sur la moquette d’un bleu électrique, probablement les genoux rougis et irrités.

Il couvre son torse aux pores dilatés et grisâtre d’un cuir cintré au vert élimé… Il voudrait récupérer son ceinturon… Apparemment solidement attaché à une cheville.

 

Dans l’ascenseur il regrette déjà, de devoir remonter comme ça son froc.  La goutte au nez il essuie sa gourme d’un revers de la manche et gueule alors comme un singe en décollant l’une de ses croûtes.

Pas de sang,  juste un petit lait collant.

 

Il fait grand jour, il respire fort, il grimace…

 

12:20 Écrit par malecicatrique dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

et maintenant naissance d'une héroïne...

Écrit par : Milady | 20/11/2007

Les commentaires sont fermés.