19/01/2006

Le Livre VIII

Il y a encore, dans les caves de nos souvenirs, des armées de Zorro, des légions de pompiers. Ils ont, dans leurs petites têtes, les joies en bourgeons. Les princesses embourbées offrent un sourire solaire même s’il leur manque quelques quenottes. Et il n’y a pas grand chose de plus puissant que cela…

 

La verve…

La force brute du sang dans la peau qu’un jour le cycle dévorera, en réalisant une belle suture.

 

Les princesses vont sentir la soupe, et transpirer des haleines de caves trop humides.

 

Les héros deviendront des capitaines, ce genre d’hommes portant des casquettes sur des navires trop étroits parce qu’ils ne sont plus que ça ; des sédentaires édentés.

 

Je n’avais envie de rien…

 

Je commence à vouloir devenir Zorro…

20:18 Écrit par malecicatrique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

zorro ménagez vous , zorro, le sergent garcia a besoin de vous!

Écrit par : salomé | 23/01/2006

Les commentaires sont fermés.