20/09/2005

Georges et moi...

« Il est morne, il est taciturne,

Il préside aux choses du temps,

Il porte un joli nom Saturne,

Mais c’est un Dieu fort inquiétant… »

 

Parce que…

Parce que depuis toujours je me sens jouet dans les mains d’un démiurge facécieux.

 

Parce que, comme il faut voir Sisyphe heureux, je devine Saturne en paternel moqueur.

Alors je le laisse jouer avec les fils de mon cerveau.

 

Saturne n’est pas qu’un avaleur de sable ! C’est aussi le plus digne représentant de l’humeur noir, du jus amer, l’alambic de la mélancolie. Et je l’aime ce vague à l’âme.

 

« Le temps tue le temps comme il peut… »

 

C’est drôle… Moi j’aurais préféré :

 

« Le temps tue le temps comme il pleut… »

 

Comme la chanson je suis d’une évidente morosité mais je passe mes nuits à en rire.

 

La mélancolie est une arme contre la fuite du temps, elle est la seule à savoir étirer les minutes consacrées à l’ennui.




18:14 Écrit par malecicatrique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Oui, mais la grande question est : Georges buvait-il de la Chimay Bleue ?

Écrit par : ton petit machin | 20/09/2005

ici ça sent la nuit humide...


(remarque quand on dort avec des tricots de corps....)

Écrit par : Milady | 21/09/2005

ironie original l'image associé

Écrit par : Blodhorn | 21/09/2005

Les commentaires sont fermés.