07/09/2005

On perce...

D'avoir trop bu...
D'avoir trop pleuré en regardant les fantômes fouler mon espace...
 
J'ai la chair entre les côtes qui me lance...
La cage n'est plus assez vaste...
 
Le cri de l'intérieur est une chignole...

19:22 Écrit par malecicatrique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Laisse les gondoles à Pise.

Écrit par : S | 08/09/2005

ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux, regardez les s'empaler, c'est haut!!

Écrit par : M | 09/09/2005

Les commentaires sont fermés.