18/08/2005

Qui?

Je ne suis pas exactement celui que tu crois. Non pas exactement. Tu te rappelles la couleur de mes yeux ? Je ne suis pas exactement celui que tu crois. J’écume des heures entières à me ruminer, je me déforme par la seule force du remord, rongé par le dégoût.

D’ailleurs, à trop y réfléchir, je sens l’azote se solidifier, qui devient chaudeau et je le bois par mes narines jusqu’à m’en étouffer…

 

Peut-être j’ai pas l’air de ce que je suis ? Peut-être je suis pas ce que je pense ? Peut-être que, tout connement, je suis pas ?

 

Vivre c’est quand on s’en rend compte sur le moment ou quand on compte les hématomes ? Vivre c’est un truc qui dure ? Un truc sur le long terme ou un constat de chaque minute ?

Il manque des dents sur le dérailleur, j’ai comme des grands à coups, y’a des coups de pédale dans le vide et je sais pas si c’est bon. C’est pas exactement une chute mais plutôt un vertige, un poids dense placé en guise d’hémisphère cérébral.

 

Drôle de crainte que celle de l’habitude, drôle de crainte que celle de la répétition.

 

Alors je te croise, je te regarde, je t’écoute, je touche à ton sourire et j’ai les veines qui gonflent et le plexus qui vibre…


19:49 Écrit par malecicatrique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je ne suis habituellement pas, Attirée par ce genre d'univers (goth) mais tes textes sont superbes, je me devais de te le dire....

Écrit par : Poussière de lune | 18/08/2005

??? Goth???

Moi???

Mais je suis pas Allemand!

Écrit par : malecicatrique | 18/08/2005

un austre goth qui rend visite aux goths... à la limite, mais pas une gothpouffe, ça non, même pas Berlinoise!

Écrit par : Milady | 19/08/2005

Les commentaires sont fermés.