22/04/2005

Antre souffrante,Lymphes de miel, nymphes de miel,Rivières

Antre souffrante,
Lymphes de miel, nymphes de miel,
Rivières lactées
Où chaque coup de reins provoque le cri,
On fini par déchirer l'origine du monde
Car il a fallu que je tombe,
Quand le phallus sombre pour devenir clous du cercueil.
Qu'on enterre le désir,
Qu'on jette les cendres du plaisir à nos faces ébaubies.
Je n'avais aimé que toi, Aphrodite maudite,
Bourreau malgré moi,
Je n'ai connu de l'amour,
Qu'interdictions et retenue,
Des bouquets de frustration,
Je me suis mouillé aux glaires
de ton milieu hostile
Et suis devenu sec.
Je ne sais plus jouer,
J'ai peur de n'être que cette
Lame.

 

(le male cicatrique écrit beaucoup mais n'a pas trop accès au net, il reviendra en force dans un hommage à la condition M.I.T.C.H.)




19:29 Écrit par malecicatrique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.